A partir du 1er septembre, les propriétaires de pages d’accueil doivent avoir une déclaration de protection des données adaptée et placée bien en vue sur leur page d’accueil.
S’ils.elles installent un nouveau plug-in, activent Google Analytics, changent d’hébergeur, etc., la déclaration de protection des données doit être adaptée, sinon ils.elles risquent des amendes élevées.
Lisez également à ce sujet le nouvel article de notre brochure de conseils juridiques à la page 38.
La déclaration de protection des données (DPD) doit – pour simplifier – indiquer quelles données personnelles des visiteurs.euses de la page d’accueil sont collectées, par qui et où, où les données « voyagent », combien de temps elles sont stockées et quand elles sont supprimées.
Vous pensez peut-être que vous ne collectez pas de données avec votre page d’accueil statique ? – C’est loin d’être le cas !
L’adresse IP que les visiteurs.euses laissent certainement derrière eux.elles fait déjà partie des données personnelles. Peut-être avez-vous installé un champ de contact et recueillez donc également des noms, des adresses e-mail et éventuellement même des numéros de téléphone. Mais chaque plug-in que vous avez installé collecte également des données. Et savez-vous où votre serveur est localisé, en Suisse ou à l’étranger ?

Alors, que pouvons-nous faire ?
Peut-être que l’entreprise qui a construit votre page d’accueil a établi de manière routinière une DPD pour le site. Dans ce cas, il vous suffirait de leur demander si la DPD est aussi régulièrement adaptée en fonction des nouvelles règles plus strictes.
Vous pouvez prendre un exemple type, tel qu’on en trouve sur Internet, et essayer de voir comment vous devez l’adapter pour votre page d’accueil. Nous trouvons par exemple très clairs les articles du blog de hostpoint.ch, par exemple les instructions sur la manière d’établir cette DPD.
Mais cela demande beaucoup de travail.
La SSPM recommande donc de confier la rédaction et l’actualisation de la DPD à une entreprise spécialisée dans ce domaine. Pour les membres de la SSPM, notre spécialiste informatique, Dominik Stähli, propose un package sans souci pour 65 CHF/an : la DPD, établie individuellement et régulièrement mise à jour par un cabinet d’avocats bernois, est intégrée par ses soins dans les pages d’accueil des membres et il vérifie régulièrement que tout fonctionne. Les membres reçoivent une offre détaillée par e-mail.